Vivre bien plus de 100 ans : la promesse des transhumanistes

FOCUS, RECHERCHE Commentaires fermés sur Vivre bien plus de 100 ans : la promesse des transhumanistes 78

Le défi des années à venir est-il de vivre plus vieux ? Les progrès de la médecine associés aux nouvelles technologies ont permis d’accroître l’espérance de vie de manière spectaculaire. Vivre au-delà de 100 ans semble être aujourd’hui un espoir tout à fait réaliste alors qu’il apparaissait impossible il y a seulement quelques décennies.  Jusqu’à quel âge pourrait-on vivre avec le secours de la science ?

Personne n’a oublié l’extraordinaire longévité de Jeanne Calment une française décédée à l’âge historique de 122 ans, un âge officiellement jamais dépassé par un être humain. Pourtant cet âge canonique ne surprend pas certains scientifiques comme Laurent Alexandre qui dans son livre « La Mort de la mort : comment la technomédecine va bouleverser l’humanité» estime même que  l’homme pourrait vivre éternellement. Et il interroge : l’enfant qui vivra 1000 ans est-il déjà né ? Tout cela donne le vertige mais est-ce crédible ? Ce qui est sûr c’est que de nombreux laboratoires à travers le monde travaillent pour donner à l’homme cette éternité dont il rêve depuis l’aube de l’humanité. Des milliers de personnes y croient. En attendant une science plus avancée elles font déjà confiance à des entreprises qui vont conserver après leur mort leur corps dans le froid espérant  être réveillées dans une autre époque plus évoluée. Les progrès de la médecine et de la technologie ont,  il est vrai, considérablement  amélioré  l’espérance de vie. A la veille de la Révolution française en 1789, l’espérance de vie ne dépassait pas 30 ans. En 1900 elle atteignait à peine 50 ans.  Dans les années 1950 la barre des 60 ans était dépassée.  Aujourd’hui un homme peut espérer vivre plus de 80 ans. Les centenaires seront de plus en plus nombreux annonce l’INSEE[1]. En 2010 ils étaient 15.000, treize fois plus qu’en 1970. Dans 50 ans ils pourraient être 200.000 précise cet institut officiel,  soit encore treize fois plus qu’aujourd’hui.

Mais il y a bien une limite, une limite physique.  Et c’est jeanne Calment qui nous l’a fixée. Rares sont les gens qui vivent aujourd’hui au-delà de 115 ans. Alors pour repousser cette limite on se tourne vers la science.

@ La science toute puissante

Les découvertes récentes dans le domaine de la génétique ouvrent des perspectives extraordinaires. En 2001 le génome humain a été entièrement décodé. On est donc capable aujourd’hui de décrire et d’écrire un homme. On sait déjà dire quelles sont ses forces ou faiblesses face à telle ou telle maladie. C’est l’avènement de la médecine prédictive qui pourrait devenir bientôt une nouvelle spécialité médicale. L’entreprise Google finance des projets pour rajeunir les cellules et inverser le processus de vieillissement. Le plus étonnant c’est que ça marche ! Les expériences menées sur des souris donnent des résultats incroyables. La découverte et la manipulation de cellules souches a permis de prolonger  vie et de refabriquer des cellules nerveuses chez ces petits mammifères. Les barrières qui fixaient des limites hier encore sont largement franchies. Faire repousser un doigt, un bras ou une jambe n’appartient plus à la science fiction. Les personnes handicapées dont la moelle épinière a été sectionnée pourront très probablement, dans un avenir qui semble à porté de main, recouvrer leur mobilité.

Vladimir Skoulatchev membre de l’Académie des sciences russe et doyen de la faculté d’ingénierie biologique de l’université de Moscou prétend qu’avec un médicament de son invention, il peut (sans le démontrer…) neutraliser le vieillissement à tous les stades de la vie.  En 2009, trois chercheurs américains ont décroché le prix Nobel de médecine pour leurs découvertes sur le rôle des télomères (extrémité des chromosomes)  dans le vieillissement des cellules. Le professeur japonais Yamanaka a trouvé les clés pour transformer n’importe quelle cellule en cellule souche et pour la reprogrammer ensuite en n’importe quelle cellule de tissus humain. On sait déjà cultiver des cellules de la peau, reconstituer des os, des tendons …Tout cela est vrai, soulève l’enthousiasme et décuple l’imagination de certains au point de troubler les scientifiques les plus sceptiques.

@ Dure réalité

Mais revenons sur terre.  Aujourd’hui – dans l’état actuel de la science- affirmer que l’homme vivra mille ans est une pure utopie. Des affirmations aussi fantasques des uns et des autres quelques soit leur degré de crédibilité ne sont que spéculation. Toutes les expériences, bien réelles, qui se font actuellement ne sont que des curiosités de laboratoire. Pour la première fois depuis des décennies les Etats-Unis ont constaté que l’espérance de vie des américains est en train de reculer. La science n’a toujours pas vaincu des maladies aussi courantes que le cancer, la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Il nous est permis de rêver, d’espérer mais personne ne peut dire avec certitude ce que sera demain ni si l’homme vivra 1000 ans. Et, est-ce vraiment souhaitable ?

CS.com

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281153

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils