Un vaccin contre la dengue commercialisé

VACCINATION Commentaires fermés sur Un vaccin contre la dengue commercialisé 58

Sanofi Pasteur, la division vaccins du laboratoire pharmaceutique Sanofi, vient d’obtenir une autorisation de vente de son nouveau vaccin contre la dengue dénommé Dengvaxia … mais au Mexique seulement. Malheureusement il ne protège pas totalement contre ce fléau.

Sanofi aurait dépensé près de 1,3milliards d’euros pour mettre au point ce vaccin contre la dengue et cette première autorisation de vente sonne comme une victoire pour le laboratoire. D’ici la fin de l’année Sanofi prétend déposer des dossiers d’autorisations commerciales dans une vingtaine de pays.

Selon l’Organisation mondiale 40% de la population mondiale est exposée à la dengue et quelques 390 millions de personnes seraient infectées chaque année. La dengue est en forte expansion et de retour dans plusieurs pays. En 2014, les tendances indiquent une augmentation du nombre de cas en Chine, dans les îles Cook, à Fidji, en Malaisie et à Vanuatu, et dans les pays insulaires du Pacifique après une absence de dix ans. La dengue a également été signalée au Japon après une absence de plus de 70 ans ! En 2010, les premiers cas sont apparus en France Hexagonale. Elle sévit fortement dans la caraïbe sous forme épidémique. Ainsi, plus de 40 000 cas évocateurs ont été rapporté en 2013 aux Antilles françaises. Le marché semble donc juteux.

Le moustique Aedes aegypti, est le principal vecteur du virus qui déclenche la maladie. Le plus souvent la dengue a un caractère bénin. Elle peut cependant dégénérer dans des cas rares (moins de 1% des cas) pour devenir mortelle notamment chez les enfants et personnes fragilisées.

Lors d’une piqûre, le moustique prélève le virus de la dengue sur une personne infectée et peut le transmettre à travers sa salive à plusieurs personnes saines à l’occasion de nouvelles piqûres.

On connaît 4 formes différentes de la maladie appelées : « sérotypes » : DEN 1, DEN 2, DEN 3 et DEN 4. Lorsqu’une personne est infectée par un de ces 4 sérotypes elle développe une immunité qui la protège contre la forme qu’elle a contractée mais pas contre les 3 autres formes connues. On peut donc développer – en théorie – 4 fois la dengue.

@ Pas protégé à 100%

Jusqu’à ce jour il n’existe pas de traitement spécifique contre cette maladie c’est pourquoi l’annonce d’un vaccin commercialisable donc testé en situation réelle est une nouvelle attendue. Mais si le vaccin de Sanofi couvre les 4 formes de dengue en réalité son efficacité est variable d’un sérotype à l’autre. La protection n’est pas totale. Elle semble plus importante chez les enfants de 9 ans à 16 ans mais peu efficace voire même contre-productive chez les enfants plus jeunes sans que les chercheurs sachent pourquoi. D’ailleurs Guillaume Leroy, vice-président chargé du programme dengue chez Sanofi déclare au journal « Le Monde » :« Nous estimons qu’en vaccinant 20% de la population, on peut réduire de 50% le nombre de cas ».

Ce n’est donc pas le vaccin idéal qui protégerait intégralement mais – en attendant mieux- il représente quand même une avancée thérapeutique dans la lutte contre ce fléau.

CS.com

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils