UN NOUVEAU CORONAVIRUS INQUIETE : Le MERS cov.

MALADIES Commentaires fermés sur UN NOUVEAU CORONAVIRUS INQUIETE : Le MERS cov. 91

Les autorités sanitaires mondiales sont en alerte. Un nouveau virus –un coronavirus (virus en forme de couronne) est apparu.  En février 2013 il faisait sa 13ème victime, le 27 mai 2013 il était responsable de la mort du premier français hospitalisé à Lille. En juin 2014 ce nombre s’élèvait à 187…

Découvert en septembre 2012, Ce nouveau coronavirus rebaptisé MERS cov (Middle East Respiratory Syndrome, Syndrome Respiratoire du Moyen -Orient) appartient à la famille des virus SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) qui provoquent comme le souligne sa dénomination de graves troubles respiratoires pouvant provoquer un décès.

@ Petit rappel 

En 2002 est apparue en Chine un redoutable virus totalement inconnu jusqu’ici qui affectait les voies respiratoires ; on lui donna le nom de SRAS. Cette première épidémie sérieuse du XXIème siècle s’étendit à plus de 30 pays asiatiques, toucha plus de 8000 personnes et fit 800 morts. Les autorités sanitaires mondiales avaient dû prendre des mesures strictes de prévention en limitant notamment les déplacements pour enrayer sa propagation. La virulence des coronarovirus est connue pour varier considérablement, certains coronavirus peuvent provoquer un simple rhume alors que d’autres sont mortels

En septembre 2012, en Arabie Saoudite est apparu un nouveau coronavirus différent du SRAS asiatique car outre une infection des poumons, les personnes touchées souffrent de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires mais en plus ce virus provoque aussi une défaillance des reins. Ce coronavirus du Moyen-Orient apparaît plus mortel mais moins contagieux que son cousin le SRAS. En mai 2013 une trentaine de personnes dans le monde avaient été identifiées comme porteuses de ce virus, 20 d’entre elles sont décédées des suites de cette infection.

En novembre 2012, sur 6 cas détectés, 3 personnes appartenaient à une même famille. D’autres cas sont apparus en Jordanie, au Qatar (un patient qatari de 49 ans, qui avait voyagé en Arabie Saoudite) et jusqu’au Royaume-Uni (région de Manchester) ou trois personnes ont été hospitalisées mais une avait effectué, elle aussi, un déplacement en Arabie Saoudite et a semble t-il infecté deux autres membres de sa famille. Depuis de nouvelles victimes ont été recensées en Iran, au Liban aux Etats-Unis. La plupart avait des liens avec l’Arabie Saoudite.

@ Inquiétant mais pas trop, pour l’instant…

Le Pr Watson de l’Agence de santé britannique a alors lancé une vaste opération de détection auprès de 200 personnes proches de ces victimes grâce à un nouveau test mis au point seulement en janvier 2013 (PCR)

Ce nouveau virus inquiète pour deux raisons : d’abord parce qu’il est très virulent est peut provoquer le décès. Plusieurs des quelques personnes jusqu’ici infectées sont décédées. Deuxièmement, la suspicion qui planait jusqu’ici d’une transmission d’homme à l’homme a été prouvée et c’est là un fait particulièrement marquant pour les autorités qui redoutent une épidémie voire une pandémie (épidémie qui se répand sur plusieurs continents : ndrl). Mais pour l’instant aucune mesure restrictive n’a été programmée.

Il n’existe aujourd’hui aucun traitement contre ces virus. La transmission s’effectue par voie aérienne comme pour la grippe et peut donc déclencher rapidement une épidémie. Mais le Pr Watson reste optimiste car ce type de virus, abrité généralement dans les populations de chauve souris, sévit en réalité depuis presque un an et la contamination interhumaine demeurent encore exceptionnelle. Néanmoins les autorités sanitaires mondiales comme l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé), ou l’Institut de veille sanitaire (Invs) pour la France, se coordonnent afin de tisser un réseau de surveillance accru. La France a compté entre 3 et 5 personnes contaminées et hospitalisées. La contamination d’homme à homme est confirmée dans des conditions particulières ( un malade  infecté par ce virus MERS dont on ne savait pas qu’il était infecté est resté en contact pendant 4 jours avec un autre malades dans la même chambre d’hôpital à Lille). Si la contamination est bien avérée elle ne semble pas pour l’instant  susceptible de se propager avec grande ampleur.

L’émergence de nouveaux virus est de plus en plus fréquente et le risque de voir un jour une épidémie mortelle se propager à travers le monde n’est pas exclue ( voir également : « Une grande épidémie mortelle est-elle possible aujourd’hui« )

CS –Juin. 2014 – publié sept 2014

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M

Rechercher

Retour en haut