UN MEDICAMENT PREVENTIF DU SIDA ?

RECHERCHE Commentaires fermés sur UN MEDICAMENT PREVENTIF DU SIDA ? 20

Un médicament vient de recevoir un avis positif d’une importante commission d’experts pour être autorisé sur le marché américain comme préventif du Sida.

ATTENTION!

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM, ex-Afssaps) en France, n’a pas retenu ce médicament en utilisation préventive. Il n’a donc pas cette indication en France.

Le médicament « Truvada » du laboratoire « Gilead Sciences»  est une   combinaison de deux médicaments antirétroviraux. Ce médicament est déjà prescrit pour soigner les personnes infectées par le virus du Sida (séropositifs). D’après une longue et vaste étude clinique internationale le Truvada a réduit de 44% le risque d’infection chez les hommes homosexuels qui ne suivaient pourtant pas les recommandations à la lettre. Selon une autre étude  c’est 75% des partenaires non séropositif chez les couples hétérosexuels dont l’un est infecté par le VIH (virus du sida) qui auraient bénéficié d’un effet préventif avec ce médicament.

@ En attente d’autorisation

Un comité d’experts, à la majorité des voix, vient de recommander le Truvada, le 10 mai 2012, à la puissante Food and Drug Administration (FDA) en vue d’une autorisation de mise sur le marché américain. Si la FDA, qui suit généralement l’avis  de cette commission, délivre cette autorisation, le Truvada deviendrait alors le premier médicament légal préventif contre le Sida. Il ne faut évidemment pas être déjà infecté par le VIH pour pouvoir bénéficier de cette prévention. Mais l’avis positif de cette commission d’experts américains n’est pas partagé par toute la communauté scientifique. Plusieurs associations et des médecins s’élèvent contre cette indication. Ils craignent en effet que  l’utilisation préventive du Truvada, qui élargit donc  son domaine d’indication, ne soit pas totalement suivie (prise quotidienne) et finisse par induire des résistances rendant à terme le médicament moins efficace. Ils pensent aussi que l’utilisation préventive ne finisse par déresponsabiliser les utilisateurs et in fine participe au développement de l’épidémie.

D’après les résultats d’étude on constate que la protection n’est pas sûre à 100%. Le Truvada ne devrait donc pas se substituer aux autres méthodes de prévention –  les préservatifs notamment – Les effets indésirables nombreux (notamment pour les patients souffrant de problèmes rénaux)[1] mais aussi son prix élevé pourrait être des freins sérieux à son utilisation préventive.  Le Truvada, qui se présente sous forme d’un flacon contenant 30 comprimés est délivré sur ordonnance médicale.  Il est remboursé à 100 % dans le TRAITEMENT du Sida et coûte plus de 520 euros. Dans une utilisation préventive ce médicament pourrait ne pas être aussi bien remboursé si l’ANSM suivait la FDA dans le cas probable d’une autorisation préventive de ce médicament.

CS –Mai 2012

Référence : Truvada.com,  « lePoint.fr » du 11/05/2012, « Truvada, miracle anti-sida ? », « Futura sciences»- J. Chaput, « VIH : le Truvada, un traitement préventif recommandé aux Etats-Unis» -11/05/2012, Vidal, ANSM.



[1] Voir le pdf sur : www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Information-importante-sur-la-tolerance-renale-concernant-l-emploi-de-Viread-R-et-Truvada/%28language%29/fre-FR

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils