Tampons et serviettes hygiéniques imbibées d’herbicides !?

CONSOMMATION Commentaires fermés sur Tampons et serviettes hygiéniques imbibées d’herbicides !? 322

Surprenant ! Une pétition a été lancée sur le net[1] pour obliger TAMPAX – la célèbre marque de tampons hygiéniques – à fournir des informations sur le contenu exact de ses produits qu’on croyait préservés de toutes souillures. Ils seraient imprégnés selon une source scientifique crédible Argentine… du Round up! (glyphosate).

Après le tollé sur la «taxe tampon» déclenché dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale voici un nouveau scandale qui touche cette fois l’intimité même des tampons et serviettes hygiéniques. Si la «taxe tampon» a finalement abouti un abaissement de la TVA à 5,5% au lieu des 20% habituellement pratiqué en métropole, le contenu réel des produits d’hygiène féminine n’est pas éclairci. Selon le quotidien «Le Figaro», un professeur de chimie Argentin, le Pr Damian Marino, membre de l’EMISA (Espace multidisciplinaire d’interaction socio-environnementale) de l’Université argentine de La Plata, aurait fortuitement découvert que 85% des tampons et serviettes hygiéniques et même jusqu’à 100% des gazes stériles et des cotons seraient imbibés de glyphosate, molécule herbicide mieux connue sous le nom commercial de Round up, fabriqué par la firme Monsanto.

@ Comment est-ce possible?

L’explication tient peut être dans ce qu’a déclaré le Dr Avila Vazquez : «La majorité de la production de coton de notre pays (Argentine) est transgénique et résistant au glyphosate. Ils reçoivent une fumigation quand le cocon est ouvert. Le glyphosate se condense donc dans le produit». Et se retrouve dans les tampons et serviettes hygiéniques vendues en toute légalité dans nos magasins…

@ Le Round up et lien avec le cancer

Cet herbicide, le plus vendu au monde, est classé comme «cancérigène probable» par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). l’EFSA (agence européenne de sécurité alimentaire) conteste ce classement mais ses opinions font souvent l’objet de controverses dans la communauté scientifique qui la soupçonne de connivences avec les lobbies industriels. Le glyphosate a été pourtant interdit de vente aux particuliers en juin 2015 en France par la ministre de l’écologie Ségolène Royal.

Selon le Dr Laurent du CHU de Montpellier, interrogé par le Journal «Ouest France» : « (…) les muqueuses peuvent être effectivement une voie de contamination. De façon générale, la paroi vaginale est très absorbante et davantage encore pendant les règles».

La présence de glyphosate n’est évidemment pas indiquée sur les étiquettes de ces produits hygiéniques et c’est ce qui irrite une jeune femme de 19 ans, Mélanie Doerflinger, soutenue par l’association « 60 millions de consommateurs », qui a déjà récolté près de 39.000 signatures pour inciter les fabricants de Tampax, produit phare de la société géante «Procter & Gamble» a réagir et à s’expliquer. Cette situation met évidemment la firme dans l’embarras et elle se passerait bien d’une telle publicité mais elle ne répond toujours pas à la question qui lui est posée…

CS.com

[1] http://action.sumofus.org/fr/a/tampax-roundup-french/?akid=16019.9783225.zb5m9F&rd=1&sub=fwd&t=1
Références :
http://www.lefigaro.fr/sciences/2015/10/29/01008-20151029ARTFIG00002-85-des-tampons-et-serviettes-hygieniques-contiendraient-du-glyphosate.php
« 20 minutes » : http://www.20minutes.fr/sante/1718883-20151028-tampons-pourquoi-rien-fuite-composition
Pétition : http://action.sumofus.org/fr/a/tampax-roundup-french/?akid=16019.9783225.zb5m9F&rd=1&sub=fwd&t=1
France tv info : http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/une-petition-pour-que-tampax-affiche-la-composition-des-tampons_1063847.html

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M

Rechercher

Retour en haut