Surf et santé : laissez glisser!

FOCUS, Santé couleur locale Commentaires fermés sur Surf et santé : laissez glisser! 110

La commune de Basse-Pointe (Martinique) accueille pour la deuxième année consécutive le Martinique Surf Pro du 17 au 24 avril 2016. Cette compétition internationale de surf reçoit des surfeurs du monde entier parmi les meilleurs de la planète pour un « contest » de haut niveau doté d’un prix de 100.000 dollars !  Mais le surf est aussi un sport pour tous.

La petite commune de Basse-Pointe  accueille une compétition internationale estampillée QS3000 par la WSL (Word Surf League). Quelques 142 surfeurs  venus du monde entier s’affrontent pour se hisser parmi les meilleurs surfeurs du monde. Si les organisateurs ont choisi Basse-Pointe c’est avant tout pour ses vagues car cette commune rurale et pittoresque, nichée au pied de la montagne Pelée et lieu de naissance du célèbre poète Aimé Césaire, n’a pas des plages de sable blanc mais elle offre en revanche une qualité de vague exceptionnelle qui comble les surfeurs de tout niveau.

La ligue de surf regroupe plusieurs disciples dont le « short board » – le surf tel qu’on le connaît – et qui peut être pratiqué dès 5 ans. Mais aussi le « body board » ou le surfeur est allongé sur sa planche, sport plutôt apprécié par les jeunes entre 10 et 40 ans et qui se pratique avec palmes, et le « long board » ( longue planche) qui s’adresse plus spécialement aux plus de 40 ans selon Frédéric CALIXTE, vice-président du comité martiniquais du surf.

@ La quête de la vague idéale

Le surf est un sport intense qui requiert des qualités athlétiques certaines. Le surfeur passe en fait beaucoup de temps allongé sur sa planche à la recherche de la bonne vague. C’est un sport de rame puisque le surfeur doit d’abord  compter sur la force de ses bras pour aller à la rencontre de la vague idéale. Les bras et les articulations des épaules sont alors fortement sollicités puis s’opère un basculement au moment où le surfeur a choisi sa vague. Il se retourne brutalement pour se placer dans le sens du déplacement de la vague. En une fraction de seconde il doit alors se dresser et garder l’équilibre sur sa planche pour  profiter au maximum de l’énergie de la vague.  C’est alors que se produit le moment d’extase – selon les surfeurs – qui ne dure que quelques secondes de glisse mais déclenche une forte montée d’adrénaline, récompense suprême des efforts accomplis.  Ce sont les cuisses et le dos qui sont alors les plus sollicités pour maintenir l’équilibre et s’accrocher à la planche pendant que la vague se déroule.

Médicalement il y a peu de contre-indications à ce sport encore  mal connu du grand public. Une otite (infection de l’oreille), des lombalgies (mal de dos), un cœur trop fragile peuvent limiter la pratique de ce sport physiquement « explosif ». Il vous faudra obtenir un certificat médical pour vous inscrire dans un club et savoir nager sans peur de  l’eau et du mouvement souvent violent de la mer.

Le surf se féminise de plus en plus et ces dames s’attaquent elles aussi aux vagues les plus rebelles.  La plastique des jeunes surfeuses est aussi très appréciée des amateurs…

@ Quels sont les  accidents les plus fréquents dans la pratique du surf ?

En 2007, Guillaume BARUCQ a présenté une thèse sur les accidents liés à la pratique du surf au pays basque – haut lieu de ce sport en métropole -pour obtenir son doctorat en médecine. D’après ses travaux, les débutants semblent les plus exposés aux risques d’accidents qui restent rares.  59% des surfeurs accidentés se blessent  en heurtant leur propre planche lors d’un rouleau de mer. Les collisions entre surfeurs sont à l’origine de 17% des accidents quand 13% se blessent sur les fonds marins. Le plus souvent les surfeurs blessés souffrent de plaies.  Les contusions et fractures sont plus rares ( 11% ) et les entorses cervicales ou du genou sont tout aussi rares ( 10% des accidents )

Le plaisir de la glisse ne doit pas faire oublier les règles de sécurité élémentaire qui sont prodiguées dans les écoles de surf agrées. Une bonne forme physique est un atout pour réussir mais le surf n’est pas interdit aux diabétiques aux hypertendus ou aux personnes en surpoids qui trouveront là une motivation pour recouvrer un poids idéal et des formes de rêve…

CS.Com

Pour plus d’information contacter : Martinique Surf Pro

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils