SUCRE, ASPARTAME OU STEVIA?

ALIMENTS Un commentaire sur SUCRE, ASPARTAME OU STEVIA? 2082

Le sucre de canne a été longtemps le seul sucre disponible sur le marché mondial. Dans toutes les îles caribéennes et à la Réunion la canne à sucre a été la référence économique et culturelle. Aujourd’hui il existe plusieurs produits donnant un goût sucré aux aliments. Tous ont des avantages et inconvénients. Sucre, aspartame ou stévia ? Notre comparatif.

@ Le sucre : la tradition
Le sucre (saccharose) : Traditionnellement la Caraïbe est une terre à sucre. Les populations ont développé une culture alimentaire qui favorise le sucre. Ici on aime le sucre et on en consomme beaucoup !
C’est Napoléon 1er qui au début du XIXème siècle et sous l’effet du blocus britannique a favorisé la production du sucre de betterave en Europe supplantant progressivement mais radicalement le sucre de canne produit aux Antilles. Le sucre fut le principal responsable de l’esclavage.

 

En 1826 chaque français consommait en moyenne 2kg de sucre par an. Depuis la consommation n’a cessé

  Le sucre (saccharose)En 2007, 53% de la production de sucre était destinée à la seule industrie agroalimentaire. 6% soit 180 000 tonnes ! sont destinées aux industries chimiques et pharmaceutiques. A consommer avec modération surtout pour les diabétiques et les personnes en surpoids ou obèses. Préférez le sucre non raffiné plus riche en oligoéléments.

d’augmenter. En 2006 chaque français consommait 25,5 kg par habitant et par an (source Cedus). Avec l’abondance le sucre est devenu un aliment de base.
Le sucre traditionnel, celui avec lequel on sucre le café, est essentiellement composé de saccharose. De nombreux aliments contiennent naturellement du sucre comme les fruits (fructose) ou le lait (lactose) légèrement différents du saccharose ils sont eux aussi énergétiques.

On reproche principalement au sucre traditionnel d’apporter des calories (de l’énergie) donc de faire « grossir ». Le sucre c’est bien connu est un des principaux facteurs de risque de surpoids et d’obésité.
Devant la pression des consommateurs qui souhaitent conserver un goût sucré mais sans les apports en calories, l’industrie agroalimentaire a réagi en proposant des produits « light ». Le sucre est simplement remplacé généralement par un produit sucrant issu de la chimie : l’aspartame.

@ L’aspartame controversé

L’aspartame est un produit synthétique (ce n’est pas un sucre mais un additif alimentaire) découvert en 1965 par la société Searle (Etats-Unis) il a été mis sur le marché en 1981 après un retentissant scandale (intervention politique face au refus des scientifiques) lié à son autorisation par la Food and Drug Administration (FDA) Américaine. Depuis il n’a cessé d’envahir nos boissons et assiettes. C’est un des édulcorant les plus consommés dans le monde et se cache très souvent derrière la dénomination «Light».

L’aspartame est une molécule de synthèse offrant un goût environ 200 fois plus sucré que le sucre traditionnel (saccharose). Il est commercialisé par la société Nutrasweet. I ! Des dizaines d’études indépendantes ont montré le caractère nocif de ce produit sur la santé. Il serait notamment responsable de cancers. Il est encore présent dans de nombreux aliments notamment les sodas « light ».

Référencé par l’union européenne comme additif sous le sigle E951, l’aspartame est aujourd’hui encore très critiqué pour ses effets nocifs sur la santé. Plusieurs études indépendantes de l’industrie agroalimentaire montrent qu’à terme l’aspartame aurait des effets nocifs sur la santé. Il serait notamment responsable de cancers (cerveau) ou de crises d’épilepsies. On ne dénombrerait pas moins de 92 effets nocifs. Des personnalités médicales et médiatiques affirment même qu’il pourrait être à l’origine d’un nouveau scandale sanitaire à venir. Le Ministre de la santé Xavier Bertrand alerté par Gérard Bapt, député UMP rapporteur spécial de la mission santé à l’Assemblée Nationale, a récemment demandé à la Haute Autorité de Santé (HAS) des éclaircissements supplémentaires et de se prononcer sur la l’innocuité ou non de l’aspartame après que 2 études récentes ont montré des effets secondaires inquiétant chez les femmes enceintes. L’industrie agroalimentaire, elle, est déjà en train de remplacer discrètement ce produit de synthèse controversé et très polémique par un extrait de plante : la stévia.
@ La stévia utilisée au japon depuis plus de 30 ans

La stévia est une plante utilisée depuis des siècles en Amérique du Sud notamment par les indiens Guarani. Elle est aussi très réputée au Japon ou en Corée. Elle n’est autorisée en France que depuis 2009 ! Elle offre une bonne alternative au sucre traditionnel car elle n’apporte pas de calories et possède un fort pouvoir sucrant. Pas d’impact négatif connu sur la santé. Recommandée pour les diabétiques et personnes en surpoids ou obèses.

La stévia : est une plante originaire d’Amérique du Sud (Paraguay/Brésil ) dont la variété la plus connue est la stévia Rebaudiana. Elle a un fort pouvoir sucrant 300 fois supérieur estime t-on à celui du sucre traditionnel pour la (stévia blanche), et n’apporte pas de calories. C’est un produit entièrement naturel. Depuis seulement quelques années la stévia est reconnue en Europe mais elle est déjà largement consommée et depuis des décennies dans des pays comme le Japon. Il n’a été constaté à ce jour aucun impact négatif sur la santé ; au contraire certains lui prêtent des vertus bénéfiques (lutte contre hypertension artérielle, protection contre les caries, etc.) mais il faudrait plus d’études fiables et répétées pour s’assurer de ces effets bénéfiques.
La stévia pure outre son goût sucré a également une légère saveur de réglisse qui peut rebuter quelques consommateurs. Mais évidemment les chimistes se sont déjà emparés de la stévia et l’on trouve sur le marché des produits avec des « extraits » ou « à base » de stévia. Ces transformations peuvent altérer la qualité du produit naturel avec d’éventuelles conséquences sur la santé. La vraie stévia se présente sous forme de poudre verte (feuilles séchées et disséquées) qui ne se dissout pas dans l’eau et flotte sur votre café et dont le pouvoir sucrant est de 10 à 15 fois supérieur à celui du sucre traditionnel. La stévia blanche, plus connue, est une poudre de couleur blanche. Cette poudre est le résultat d’un processus complexe de transformations qui la rend soluble dans l’eau et dans les autres substances aqueuses (yaourt, café, thé, etc.) ; Elle a perdu son arrière goût de réglisse .
La stévia naturelle est une bonne alternative au sucre traditionnel pour les diabétiques et les personnes en surpoids ou obèses. Malheureusement son prix est encore un peu élevé et les points de distribution rares.
C.S –oct.2011

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils