Pourquoi les éléphants sont-ils mieux protégés contre le cancer?

CANCER Commentaires fermés sur Pourquoi les éléphants sont-ils mieux protégés contre le cancer? 124

Si le cancer est une maladie qui progresse encore chez les humains il y a dans la nature des animaux qui eux semblent bien mieux protégés comme le requin, le rat taupe nu mais aussi l’éléphant. Des chercheurs tentent de comprendre pourquoi. L’éléphant vient probablement de livrer son mystère.

Rappelons-le, il n’y a pas un mais une multitude de cancers différents. Mais face à ce fléau heureusement de mieux en mieux compris et soigné chez l’homme, les équipes de chercheurs du monde entier recherchent des solutions pour le combattre.

Les observations menées dans la nature montrent que certains animaux sont moins sensibles que d’autres à cette maladie. Une équipe américaine de l’institut du cancer de Huntsman dans l’Utah, vient de comprendre les raisons qui permettent aux éléphants non pas d’échapper totalement à cette maladie mais d’être mieux protégés. Et cela apparaît assez étrange au premier abord car le cancer né d’une cellule anormale qui se reproduit de façon anarchique. Or, chacun l’aura constaté, les éléphants sont plus grands et plus gros que les hommes et auraient 100 fois plus de cellules que nous donc théoriquement et statistiquement ils devraient avoir plus de chance de développer la maladie. Mais ce n’est pas le cas.

Les chercheurs ont observé que les éléphants présentent un taux de mortalité de 2 à 5 fois moins élevé par cancer que les êtres humains. Ils ont donc examiné leur génome, c’est-à-dire leur matériel génétique. Par comparaison avec celui de l’homme ils se sont aperçu qu’un gène déjà connu pour son action protectrice contre le cancer était plus actif. Ce gène appelé p53, produit une protéine capable de réparer une cellule devenue cancéreuse, de l’empêcher de se diviser, voire de la détruire. Alors que les humains ne possèdent que deux copies de ce gène, le génome des éléphants en contient 38!

Pour vérifier cette découverte ils ont alors exposé des cellules du pachyderme à des substances cancérigènes. Le résultat fut à la hauteur de leurs attentes, le grand nombre de copies de p53 fournissait une défense efficace contre le risque de mutation des cellules bien mieux que chez l’humain. Joshua Schiffman, principal auteur de cette étude parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) espère adapter ces mécanismes pour prévenir le cancer chez les êtres humains.

Cette découverte s’ajoute aux autres travaux dans ce domaine et permet à la Recherche d’avancer. LA solution pour lutter contre le cancer – qui ne sera sans doute pas unique – pourrait venir des animaux ; en tout cas ils y auront « énormement » contribué.

CS.com

Réf : healthcare.utah.edu/huntsmancancerinstitute. Univadis du 13/10/2015

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils