LES MEDICAMENTS A BASE DE CANNABIS DESORMAIS AUTORISES

CONSOMMATION Commentaires fermés sur LES MEDICAMENTS A BASE DE CANNABIS DESORMAIS AUTORISES 310

Après des débats houleux sur la dépénalisation de la consommation du cannabis voilà une petite révolution administrative qui pourrait soulager bien des malades. Un décret permet désormais à l’ANSM ( Agence Nationale de Sécurité du médicament) de délivrer des autorisations de mise sur le marché de médicaments à base de cannabis.

La polémique née de la  déclaration de Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale,  en faveur d’un débat sur  la dépénalisation du cannabis en octobre 2012 avait enflammé l’opinion. Et voici que,  plus discrètement, ce vendredi  7 juin 2013 un décret signé de Marisol Touraine ministre de la santé et de J-M Ayrault premier ministre, est paru au journal officiel. Il bouleverse les interdits et modifie le code de santé publique. Jusqu’ici tout médicament contenant du cannabis était interdit. Impossible donc de demander aux autorités (l’ANSM) une autorisation de mise sur le marché pour ce type de médicament. Or un médicament n’est pas un « pétard » et la France se privait d’un certain nombre de médicaments ayant pourtant démontrés leur efficacité thérapeutique. Cet interdit administratif partait du principe tabou: « cannabis = drogue ». Or de nombreux autres médicaments comme le Colchimax des laboratoires Mayoly-Spindler  ou le Lamaline, le Novacetamol, etc.  sont à base d’opium. D’autres  encore sont  à base de morphine  (extraite de l’opium) sont eux  autorisés. L’opium et l’héroïne qui en découle sont pourtant connus depuis des siècles comme des drogues dures.  C’est le principe juridique quelque peu stupide concernant le cannabis  qui vient de sauter. Des spécialités pharmaceutiques à base de cannabis et de ses dérivés pourront désormais être vendus en France en toute légalité mais aussi, précise le décret: « Autoriser les opérations de fabrication, de transport, d’importation, d’exportation, de détention, d’offre, de cession, d’acquisition ».

Le journal « le Point  » donne l’exemple du Sativex des laboratoires Bayer qui contient un dérivé de cannabis et qui est autorisé dans plusieurs pays européens mais interdit en France jusqu’ici. Ce médicament est notamment utilisé pour soulager la douleur en particulier des patients atteints de sclérose en plaques qui souffrent régulièrement durant les poussées de la maladie. L’ANSM aura désormais la possibilité de délivrer des autorisations de mise sur le marché pour ce genre de médicament et ce ne peut être qu’une bonne nouvelle pour les patients et les centres de lutte contre la douleur.

CS CM 7 juin 2013

Photo : buydutchseeds

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils