LES HOPITAUX D’OUTRE-MER FONT CHUTER L’HOPITAL FRANCAIS

ECONOMIE Commentaires fermés sur LES HOPITAUX D’OUTRE-MER FONT CHUTER L’HOPITAL FRANCAIS 572

L’ombre de la finance internationale plane sur nos hôpitaux. 21 juillet 2012 : L’agence Moody’s vient de dégrader la note des hôpitaux publics Français.  En cause la situation alarmante des Hôpitaux d’outre-mer.

@ Chute de 7 crans!

Avec la dégradation de la note de l’Etat, (perte du fameux triple « A « ) les français ont découvert qu’il existe des agences de notation. Elles distribuent les bons et les mauvais points selon la situation financière, économique et politique d’un pays mais aussi de a de très nombreuses entreprises et institutions. L’Hôpital public n’échappe pas à la règle. Les CHRU (Centre Hospitalier Régional Universitaire) passent brutalement de la note  « Aaa » la meilleure possible à Baa1. Les CHRU français sont ainsi dégradé d’un coup de 7 crans sur l’échelle de valeur de Moody’s, c’est une chute vertigineuse. Les hôpitaux publics français passent ainsi de la meilleure note possible (Aaa :  première qualité) pour se retrouver dans la situation d’appréciation « moyenne » .  Et pour enfoncer le clou, Moody’s les place sous « surveillance négative » ce qui présage encore d’une nouvelle dégradation dans les 3 mois à venir[1].

@ Hôpitaux de la Martinique : 256 millions de déficit cumulé!

La raison essentielle de cette forte dégradation est l’état financier alarmant des Hôpitaux DOMiens qui plombent l’Hôpital français public,  en particulier le CHU de Fort-de-France qui avec 256 millions de déficit [2] cumulé est dans un état de survie très préoccupant. L’embauche effrénée de personnel ces dernières années a été soulignée,  plusieurs fois mise en avant et demeure le point dur qui a creusé en grande partie le déficit.

Alfred Marie Jeanne ex-Président du Conseil Régional, préoccupé devant la course en avant de ces importants écarts financiers avait déjà porté l’Affaire devant l’assemblée Nationale et avait souligné que pour la seule année 2008, c’est pas moins de 200 personnes supplémentaires qui avaient été embauchées ce qui aurait engendré une dépense supplémentaire de 10 millions d’euros ! [3].

@ Coulés virtuellement

Le directeur de l’ARS Martinique Christina Ursulet, avait d’ailleurs déclaré aux élus dans un article France Antilles « Avec nos effectifs nous avons la capacité de prendre en charge une population de 2,5 millions d’habitants. Nos Hôpitaux sont coulés virtuellement, parce que tout le monde a laissé faire(…) » et d’enfoncer le clou « Nous avons 750 agents pour 100 lits, beaucoup plus que la norme nationale, un taux productif le plus bas (…) »[4] quand dans le même temps les médecins eux, dénoncent un manque de moyens ! [5]

Mais les chiffres sont têtus et Moody’s impitoyable. En 2010, le déficit du CHU de Fort de France atteignait 34 millions d’euros et celui de Trinité 16.

Le déficit du CHU de Pointe-à-Pître était évalué pour 2011 à 39,5 millions d’euros[6] . La Guyane n’est pas en reste. Le seul hôpital de Cayenne annonçait creusait son déficit de 500 000 euros par mois[7] en 2011. Quant à stratégie selon laquelle la fusion des établissements serait le remède pour rétablir ces équilibres financiers,  elle vient d’être remise en cause par l’Igas (Inspection des afffaires sociales) Elle-même. Son rapport[8], dresse un bilan très mitigé de ces opérations : «A l’hôpital, comme dans le secteur des entreprises, beaucoup de fusions échouent à atteindre leurs objectifs, et certaines contribuent même à aggraver les difficultés des entités qu’elles ont réunies», relève le rapport.

Le nécessaire rééquilibrage des comptes risque donc d’être rapidement douloureux d’autant que les hôpitaux DOMiens accueillent aussi des populations étrangères bien souvent insolvables et que les crédits sont eux… en berne.

CS- Ph TRUCA juillet 2012

 

Repères sur les 4 grandes agences de notation mondiales

Il existe 3 agences majeures qui apprécient la solidité d’un état ou d’une entreprise. Il s’agit de Moody’s, Standard and Poor’s, Fitch Rating,les deux premières sont américaines, Fitch étant contrôlée par Fimalac une holding française, auxquelles s’ajoute une agence de notation Chinoise -moins connue- Dagong. Chacune apprécie la solidité d’une entreprise, d’une collectivité ou d’un Etat en fonction de critères qui lui sont  propres. Les notes attribuées permettent aux investisseurs de se repérer dans leur choix d’investissement. Ainsi plus la note est basse plus l’entreprise ou l’Etat aura du mal à trouver de l’argent frais pour se financer et/ou  verra – théoriquement – ses taux d’intérêt s’élever. La plus haute note est « AAA » ou « Aaa » pour Moody’s (première qualité d’investissement) la plus mauvais est C  pour Moody’s, voire D pour les autres agences ce qui correspond au défaut de paiement, l’état de faillite.

 



[1] Voir communiqué AFP 21/07/2012

[2][2] Hospimedia 2 mai 2012

[4] France Antilles Martinique du 4 nov.2011 (Gh Burac)

[5] Medscape France 20 fév. 2012 (J. cofard)

[6] http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/education-sante-environnement/ponctions-douloureuses-pour-le-chu-07-05-2011-122601.php

[8] http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/RM2012-020P.pdf

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils