« Google Lab » crée des lentilles de contact sensibles au sucre pour les diabétiques

RECHERCHE Commentaires fermés sur « Google Lab » crée des lentilles de contact sensibles au sucre pour les diabétiques 376


Google n’est pas qu’un moteur de Recherche sur le web. Google se diversifie et a notamment lancé : « Google lab », un laboratoire de recherche connu pour travailler sur des projets atypiques et innovants. « Google lab » vient d’ annoncer ce jeudi 16 janvier 2014 qu’il était en train de mettre au point des lentilles de contact susceptibles d’aider les personnes diabétiques à gérer leur taux de sucre. Un marché juteux puisqu’il a déjà plus de 370 millions de diabétiques dans le monde et que cette épidémie continue de se développer.

« Nous sommes en train de tester des lentilles intelligentes fabriquées pour mesurer le taux de glucose dans les larmes », ont expliqué les deux personnes à l’origine du projet, Brian Otis et Babak Parviz, dans une publication sur un blog.

Les diabète engendre un déséquilibre du taux de sucre dans le sang. Aujourd’hui les diabétiques doivent régulièrement effectuer une glycémie capillaire,  c’est-à-dire prélever une goutte de sang et l’analyser à l’aide d’un lecteur de glycémie automatique et transportable pour connaître ce taux de sucre qui normalement ne devrait pas dépasser 1g/ litre de sang. C’est une petite opération, indolore, répétée 2 à 3 fois par jour par les diabétiques eux-mêmes mais qui reste contraignante et délicate.  Avec ce type de lentilles, l’examen serait réalisé instantanément et sans l’inconvénient de la micro-piqûre pour prélever la goutte de sang.  Le processus d’analyse  serait donc considérablement simplifié et, en extrapolant un peu, les résultats pourraient être transmis et stockés à un téléphone portable par exemple.

Analyse de la glycémie capillaire Photo : Alliance Médicale

Analyse de la glycémie capillaire
Photo : Alliance Médicaleopération

@ Des tests cliniques déjà réalisés

Ces lentilles, indiquent les créateurs,  fonctionnent en « utilisant une petite puce connectée et un capteur de glucose miniaturisé enfermés entre deux couches de matériaux dont on fait les lentilles de contact », des tests cliniques ont déjà été effectués mais le projet n’en est qu’à ses débuts. La Food and Drug Administration aux Etats-Unis (FDA), l’Agence des médicaments américaine, s’intéresse de près à ce nouveau concept.

Les prototypes actuels de ces lentilles semblent capables de déterminer la quantité de glucose dans les larmes à chaque seconde. Les chercheurs étudient donc la possibilité d’intégrer des signaux lumineux qui préviendraient les utilisateurs quand certains seuils de glucose sont dépassés. L’excés de glucose dans le sang encrasse les petites artères du malade et à long terme, provoque des complications graves comme l’accident vasculaire cérébral (AVC), la cécité, l’artérite des jambes, etc.

« Nous avons toujours dit que nous cherchions à travailler sur des projets qui peuvent paraître étranges », ont encore noté Brian Otis et Babak Parviz. « Mais alors que la Fédération internationale du diabète a déclaré que le monde était en train de ‘perdre la bataille du diabète’, nous pensions que ce projet valait la peine d’être développé », ont-ils conclu. Reste à évaluer la sensibilité de ces capteurs leur fiabilité et leur adaptation à l’œil. Sans doute faudra t-il attendre quelques années encore avant que ces lentilles soient commercialiser mais il s’agit quand même d’une remarquable avancée technologique dans la lutte contre le diabète.

CS – janvier 2014

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils