LA LOI « ANTI-SUCRE » FINALEMENT ADOPTEE

CONSOMMATION Commentaires fermés sur LA LOI « ANTI-SUCRE » FINALEMENT ADOPTEE 103

Ecartée par l’ancienne majorité gouvernementale, la loi anti-sucre dans les DOM n’en a pas été oubliée pour autant. Le nouveau gouvernement a rapidement  publier une nouvelle loi sur les excès de sucre dans les produits alimentaires distribués dans les DOM-TOM,   mais tous les ultramarins ne sont pas concernés !

@ Officiel

Le gouvernement vient de  publié la loi n° 2013-453 du 3 juin 2013 parue au Journal officiel le 5 juin 2013 visant à garantir la qualité de l’offre alimentaire en outre-mer. Elle interdit  de distribuer dans certaines collectivités d’outre-mer des produits alimentaires d’une teneur en sucres ajoutés supérieure à celle du produit de même marque vendu en France métropolitaine.

De même, les dates limites de consommation (DLC), ou délais de péremption, pour les mêmes denrées alimentaires devront être identiques. Cela concerne la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Mayotte et La Réunion, ainsi que les collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon. En revanche, la Nouvelle-Calédonie, les îles Wallis et Futuna, la Polynésie française ne sont pas concernées. La liste des denrées alimentaires concernées sera fixée par arrêté.

@ Simple principe d’égalité

Les fabricants et les distributeurs ont jusqu’au 3 décembre 2013 pour se conformer à ces nouvelles obligations. Par ailleurs, si la teneur en sucres ajoutés d’une denrée alimentaire distribuée en France métropolitaine diminue, les denrées de la même marque peuvent continuer à être distribuées dans les collectivités d’outre-mer jusqu’à épuisement des stocks et dans un délai maximal de 6 mois.

@ Mais aussi la chasse au gaspillage alimentaire

Le gouvernement compte également lancer une chasse au gaspillage alimentaire. L’objectif à 10 ans est de diviser le gâchis alimentaire ambiant par 2. En effet, avec la société de consommation moderne nous avons oublié le principe élémentaire de nos anciens qui eux ne jetaient rien ou presque car la nourriture avait encore une valeur symbolique liée au travail et à l’effort. Aujourd’hui la nourriture est variée, abondante, disponible partout et relativement peu cher ce qui a entraîné au fil du temps un gaspillage absurde. Chaque français jette en moyenne 20 kg de nourriture par an cela représente environ 400 euros mis directement à la poubelle. Les produits ne présentant pas de risque de détérioration bactériologique et comportant actuellement une date de péremption seront prochainement étiquetés « à  consommer de préférence avant » pour éviter de jeter des denrées parfaitement consommables. C’est tout un mode de consommation qu’il va falloir changer. Les habitudes sont hélas souvent bien ancrées et difficiles à déranger mais un petit effort peut regonfler le porte monnaie… ce qui n’est pas rien par les temps qui courent.

CS – CM avec le concours du Dr D. Fagnano.  16 juin 2013

Réf : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027498283

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils