L’ énorme coût de la Dengue aux Antilles-Guyane.

ECONOMIE, FOCUS Commentaires fermés sur L’ énorme coût de la Dengue aux Antilles-Guyane. 69

Avec  50 à 100 millions de cas par an, la Dengue est la maladie virale qui a la propagation la plus rapide, son taux d’incidence a été multiplié par 30 au cours des 50 dernières années. Plus fréquentes que le Zika ou le Chikungunya,  les épidémies de Dengue aux Antilles et en Guyane reviennent cycliquement  avec un pic tous les 3 à 5 ans. La forme hémorragique de la Dengue, la plus grave, nécessite une hospitalisation immédiate. Mais combien cela coûte t-il finalement?

La maladie peut passer inaperçue ou déclencher une fièvre hémorragique pouvant en cas de choc provoquer la mort mais dans la très grande majorité des cas les malades se rétablissent d’eux-mêmes après quelques jours ou quelques semaines.

Dans le monde 2,5 milliards d’individus, soit environ 1 personne sur trois,  sont exposés à la maladie qui rappelons-le est transmise par les moustiques de type Aedes. Elle serait responsable d’environ 20.000 personnes par an selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Une étude du CHU de Fort-De-France et de Sanofi Pasteur a cherché à évaluer le poids économique des hospitalisations des épidémies de Dengue de 2007 à 2011 à la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane. La population globale est estimée à 1 million d’habitants. Les analyses montrent que 4183 patients ont été hospitalisés sur cette période. La dépense pour les soins a été évaluée à 11,5 millions d’euros sur 5 ans. Mais cette dépense est surtout prononcée pendant les périodes de forte épidémie soit en 2007 et 2010.  Et ces frais ne sont qu’hospitaliers! En ville la dépense accrue de médicaments, les arrêts de travail, etc. font monter la note. D’après le Dr Jean François Philippon[1] ces coûts dépasseraient en réalité les 42 millions d’euros pour la Collectivité. On mesure donc mieux l’impact financier de telles épidémies. Si l’on ajoute  le coût des épidémies de Zika et de Chikungunya, la note finale apparaît alors énorme.

Or un vaccin, « Dengvaxia® » (Sanofi Pasteur), est désormais disponible sur le marché pour lutter contre cette maladie. Sanofi Pasteur (qui s’est lancé début février 2016 dans un programme de recherche contre le virus Zika) estime qu’il devrait prévenir huit hospitalisations sur dix et jusqu’à 93 % des cas de dengue sévère. Les Philippines viennent de le rendre obligatoire (4 avril 2016) pour protéger les populations mais aussi réduire le coût financier de telles épidémies.

Faudra t-il faire de même aux Antilles françaises et en Guyane ?

CS.com

[1] Dr J-François Philippon, Univadis

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils