Accueil FOCUS Intelligence Artificielle : Le pouvoir de vaincre la maladie?

Intelligence Artificielle : Le pouvoir de vaincre la maladie?

182
0
PARTAGER

Si internet et les réseaux de communications ont radicalement bouleversés notre société, notre manière de vivre et d’échanger, l’arrivée progressive de l’intelligence Artificielle va révolutionner notre vie. Tous les secteurs seront impactés. Certains métiers sont amenés à progressivement disparaître ou à se modifier profondément. Avocats, juristes, comptables, logisticiens, interprètes, secrétaires, et même médecins devront à terme s’adapter ou disparaître.

Déjà des sociétés internationales aussi puissantes que Samsung et Fujitsu annoncent en 2018 d’énormes investissements dans la recherche en I.A en France qui pourtant n’est pas un pays avancé dans ce domaine et risque même de louper ce tournant technologique si rien n’est fait. Et le domaine le plus en vue pour développer ces intelligences et celui de la santé.

WATSON, l’I.A. de la société IBM est devenue aux U.S.A une vedette du jeu télévisé « Jeopardy » ou 3 candidats doivent retrouver des questions à partir d’indices.  Ecrasant tout ses concurrents humains WATSON répond avec une parfaite maîtrise de la langue à tel point qu’on ne peut distinguer la voie humaine de la voie synthétique. Lancé dans les années 2000, WATSON est désormais capable de tenir une conversation avec un être humain. Elle  comprend les subtilités du langage et étudie le comportement de ses interlocuteurs. Elle intègre et interprète parfaitement les inflexions et le ton de la voie. Elle est aussi capable de déterminer l’humeur de son interlocuteur et de s’adapter à son raisonnement. Mais WATSON fait beaucoup plus et pourrait bien devenir le premier médecin non humain de l’histoire de l’humanité.

@ Les I.A faibles

Revenons d’abord à des choses plus communes. Aujourd’hui vous êtes déjà observés sur le web  par les fameux « analytics ». Ce sont des programmes qui traitent et enregistrent un grand nombre de données transmises par les internautes lorsqu’ils naviguent sur internet. Ce ne sont que des systèmes d’analyse qui croisent des statistiques créent des corrélations dans de grandes quantités d’informations (big data). Ce sont des données qui pourraient paraître sans importance à un être humain car impossible à exploiter pour lui dans un délai raisonnable. Mais les « analytics » scrutent votre ordinateur pour identifier vos choix, vos sites les plus fréquemment utilisés et vont permettre à des sociétés commerciales qui récupèrent à grands frais ces données de vous proposer des publicités de produits en rapport avec vos goûts. On enregistre tous vos faits, photos et gestes, de votre activité virtuelle. Des choses qui vous paraissent sans importance mais dont l’analyse profonde révèle bien des choses sur vous et votre personnalité. Les « analytics » du web ont permis par exemple de mettre en évidence des comportements qui vont au-delà de la conscience des internautes et  peuvent mêmes anticiper leurs désirs. Certains prétendent même que ces « analytics » comme le fameux « Cambridge Analytica »qui a fait le buzz,  peuvent influencer un vote. Mais aussi l’histoire réelle de cet américain qui à force d’être bombardé de publicités pour bébé s’est plaint auprès de la société gérante de son moteur de recherche sur ces étranges propositions commerciales. Il n’avait d’autre enfant que sa fille adolescente. Après des recherches, il s’est avéré que sa fille en utilisant sa carte bleue avait un comportement d’achats d’une femme enceinte. Quelques temps après cette adolescente découvrait à son grand dam qu’elle était effectivement enceinte! Mais L’I.A va au-delà de la simple analyse. Ainsi, non seulement l’I.A peut traiter des millions de données différentes mais elle peut aussi créer des connexions entre les données pour leur donner du sens et les intégrer pour créer des liens et formuler des hypothèses du type: «et si…».  Les I.A sont déjà capables d’apprendre et de comprendre des concepts humains.

@ la santé en priorité

Aujourd’hui la société « Imagia » de Montréal a mis au point une I.A pour « accompagner » les radiologues dans l’analyse de clichés radiographiques et est capable de détecter des cancers du côlon là où le médecin ne les voit pas.  Et ce n’est pas tout elle va au-delà en suggérant le meilleur traitement en corrélant son diagnostic avec les plus grandes banques de données du monde traitant du type de cancer détecté. De là à supprimer le radiologue il n’y a qu’un pas mais pour l’instant on ménage encore les susceptibilités. Dès 2019, cette technologie pourrait équiper officiellement les cabinets de radiologie du Québec.

WATSON, le revoilà, a lu – comme un étudiant – des milliers d’études médicales sur le cancer et a trouvé en seulement deux semaines 6 molécules anticancéreuses exploitables quant il faut souvent plusieurs années à la recherche actuelle pour en découvrir une seule! Affirme Stéphane Mallard de la société « Blu Age ». Elle a aussi été capable au Japon et en quelques minutes de  diagnostiquer une leucémie rare chez un patient là où les médecins séchaient.

La médecine sera très certainement le domaine privilégié de l’I.A.  C’est probablement là où l’I.A démontrera le mieux ses extraordinaires capacités.  Son potentiel est infini et c’est toute la société qui en sera bouleversée avec comme perspective un changement radical de civilisation.

Le célèbre créateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a même prophétisé que grâce à l’I.A, toutes les maladies seraient vaincues avant la fin de ce siècle.

Qui vivra verra !

CS.com