GENERIQUE CONTRE TIERS PAYANT

CONSOMMATION Commentaires fermés sur GENERIQUE CONTRE TIERS PAYANT 16

L’assurance maladie met progressivement en place un nouveau principe passé presque inaperçu mais qui  a des conséquences directes sur le portefeuille du patient.

Désormais si vous refusez que le pharmacien substitue un médicament générique au « princeps » c’est-à-dire le médicament original prescrit par votre médecin, vous vous exposez au refus du tiers payant par l’Assurance Maladie. Vous serez alors obligés de payer directement le pharmacien et il n’y aura plus la transmission électronique de votre feuille de soins! Le but avoué est bien de faire des économies pour la sécurité sociale. Les bénéficiaires de la CMU et de l’AME (soins gratuits pour les étrangers en situation irrégulière) ne semblent  pas eux concernés par ce dispositif…

@ Un marché en panne

Ces médicaments moins coûteux ont permis une substantielle économie d’environ 1,3milliards d’euros en 2011 selon la sécurité sociale et de 2 milliards selon l’association Gemme qui réuni les fabricants de génériques. Des chiffres donc très variables selon les sources mais qui concourent à favoriser l’usage des médicaments génériques. Comme les ventes de génériques stagnent voire régressent en pourcentage l’Assurance Maladie après l’incitation passe désormais à la répression en mettant en place ce dispositif plus contraignant pour les usagers habitués à leur médicament original.

Le marché des médicaments génériques a baissé de 3% en 2011[1]  et les fabricants de génériques ont annoncé qu’ils n’avaient vendu que 614 millions de boîtes cette même année. La part des génériques dans la consommation totale de médicaments n’est que de 24% environ en France alors qu’elle est du double en Allemagne ou en Grande Bretagne. L’association Gemme déclarait en février dernier à l’AFP que le taux de substitution de médicaments de marques par des génériques est ainsi « (…) passé en 2011 sous le seuil des 70% après avoir atteint plus de 80% en 2009 »

@ « les français préfèrent toujours l’original à la copie »

Le médicament générique est censé être une copie parfaite du médicament original dont le brevet est tombé dans le domaine public et le laboratoire qui l’a découvert ne peut plus l’exploiter exclusivement. Mais il souffre d’une mauvaise image : les français préfèrent l’original à la copie.

Les médecins, souvent sous la pression de leurs patients, prescrivent plus le médicament original que le générique. Mais des doutes sur l’efficacité où des effets secondaires ont aussi plusieurs fois été évoqués par les cliniciens [2] et  l’Académie de médecine elle-même a constaté que les résultats ne sont pas toujours identiques au produit original (voir notre article).

Autre problème pour les médecins et pharmaciens : il existe pour une même molécule jusqu’à 10 marques génériques différentes et parfois plus!

Ph TRUCA – 30 août 2011



[1] L’express.fr/ 7fév.2012

[2] Francesoir.fr : médicaments génériques pas si fiables – M. Marvier – 15 juin 2011

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils