Accueil ECO/CONSO CONSOMMATION FAIRE SES COURSES: DES ASTUCES POUR ECONOMISER !

FAIRE SES COURSES: DES ASTUCES POUR ECONOMISER !

177
0
Photo : Alliance Médicale

Les consommateurs ne le savent pas toujours mais les industriels de l’agro-alimentaire et la grande distribution ont des pratiques et techniques de vente pour vous faire dépenser plus et « gonfler » leurs produits. Nos conseils.

Savez-vous vraiment ce que vous achetez ? Souvent la ménagère prend  un produit en rayon sans même regarder le prix ou l’étiquette et met le tout dans son caddy. Mais les industriels et la grande distribution ont des astuces pour vous faire acheter plus et brouiller l’information.

Chez les industriels, le packaging, comprenez l’emballage du produit, est essentiel voire déterminant pour provoquer l’acte d’achat. Les industriels mettent en avant les qualités de leur produit et n’insistent pas sur leurs défauts. Ils se restreindront le plus souvent à ne mettre sur les étiquettes que les informations exigées par la loi et, vous l’avez constaté, en caractères minuscules.  Le Gouvernement a dû, par exemple, restreindre les allégations de santé sur les emballages  sans en apporter la preuve. Cette dérive avait pris de telle proportion que le législateur est intervenu. Les slogans du type : « bons pour la santé » et autre « aide vos défenses immunitaires » ou pour « faire baisser votre taux de cholestérol », etc. sont maintenant encadrés par la loi.

@ Gonflé!

Mais il existe d’autres pratiques –discrètes- qui ont pour objet de troubler le jugement  du consommateur. Par exemple, prenons le cas du jambon blanc vendu sous enveloppe plastique. Si vous lisez bien l’étiquette vous découvrirez que vous n’achetez pas que du jambon blanc mais aussi de l’eau, du sucre, des additifs et cela dans des proportions que vous ne soupçonnez pas. Ainsi nous avons relevé sur des emballages contenant des tranches de jambon qu’en réalité le contenu total n’est composé que de… 73% de jambon, le reste, soit 27%, est un composé d’eau, de sucre, de sels et d’additifs divers. Vous payez donc ce composé au prix du jambon que vous croyez acheter. Autre exemple ? Les crevettes congelées sont souvent vendues avec un enrobage de glace, de sucre et de sel pour les faire paraître plus grosses qu’elles ne sont en réalité. Vous vérifierez que pour certaines marques, cet enrobage correspond à 20% du poids total! Là encore le consommateur voit de belles et girondes crevettes congelées dans leur sachet plastic transparent mais en réalité il s’agit d’un leurre. En décongelant ces crevettes charnues en apparence vous vous apercevrez bien vite de la supercherie car vous récupérerez de l’eau à la place de chair.

Autre astuce des industriels : la salaison. Pour gonfler leurs produits les industriels n’hésitent pas à saumurer les viandes. Côtes de porc, viande de dinde, poulets, etc. sont soumis à des opérations diverses visant à les faire gonfler artificiellement avec de la saumure pour augmenter leur poids.

D’autres Astuces ? Mas oui bien sûr ! L’imagination des industiels est sans limites quand il s’agit de, non pas tromper ouvertement le client mais de brouiller son jugement. Prenons l’exemple des gâteaux industriels. Vous découvrirez en lisant attentivement les étiquettes qu’il n’y a pas deux paquets de gâteaux identiques. Les uns faisant 125g, d’autre 150g certains 330g d’autres encore 130g ou 175g,  impossible donc de comparer les prix réels. Mais devant cette astuce de vendeur, la loi oblige les distributeurs à afficher aussi les prix au kilo et c’est là une information importante car elle permet une vraie comparaison.

Ainsi tout est bon pour vendre mais le consommateur lui doit faire de plus en plus attention s’il ne veut pas être trompé.  De consommateur devenez un « consomm-Acteur » averti.

@ Nos conseils :

–          Lisez toujours les étiquettes des produits : évitez les produits saumurés et assurez-vous que les viandes, poissons et crustacés notamment sont bien congelées à sec et non saumurés ou « à l’eau » ou encore enrobés des sucres et glaces. Dans le doute n’achetez-pas !

–           Vérifiez la composition des produits, trop d’additifs ou d’eau, de sucre et sel sont suspects quant à la qualité de ce que vous achetez. Evitez les huiles de palme, les acides gras trans, les produit hydrogénés, les produits avec beaucoup de glucides par exemple. Attention :  Le vocable ‘huile vététal » seul signifie souvent de l’huile de palme…

–          Comparez les prix au kilo écrit en petit en bas des étiquettes et non le prix de chaque produit comme indiqué en grand

–          Dans les rayons regardez en haut et en bas des étagères, vous y trouverez  souvent les produits les moins chers et pas forcément de moindre qualité. Les produits qui rapportent le plus au distributeur sont situés généralement au niveau de vos yeux et bien mis en évidence.

–          Faites attention aux promotions elles ne sont pas toujours intéressantes ! Les promotions en tête de gondole n’intéressent généralement que des produits de marque et vous pouvez trouver des  produits de qualité comparable en rayon et souvent moins chers.

–          Comparez les prix d’un magasin à l’autre. Certains magasins sont plus performants dans tel ou tel domaine. Produits frais ou produits de bases vous pouvez trouver de grosses différences de prix pour un même produit d’un magasin à l’autre.

Ph TRUCA / CS – 11 déc. 2012