DU SAUMON MODIFIE BIENTOT DANS NOS ASSIETTES ?

OGM Commentaires fermés sur DU SAUMON MODIFIE BIENTOT DANS NOS ASSIETTES ? 129
Frankenfish

Saumon génétiquement modifié plus gros que le sauvage au même âge

Le gouvernement norvégien vient d’admettre enfin que la consommation de saumon d’élevage peut être dangereuse pour la santé humaine. L’Union Européenne autorise à nouveau l’utilisation des farines animales pour nourrir les poissons  d’élevage et les Etats-Unis s’apprêtent à autoriser la commercialisation des premiers saumons OGM. – Bon appétit !

Plus de la moitié des poissons consommés dans le monde provient de l’aquaculture. Parmi eux le saumon est probablement l’un des plus poussés à la production. La Norvège, petit pays nordique de 5 millions d’habitants est le plus grand producteur de saumon dans le monde.  Les quelques 650 fermes d’élevage ont  produit environ 920 000 tonnes de saumons en 2011.

@ Le saumon, appétissant mais pas très net…

La Norvège détient ainsi 60% de part de marché, loin devant le Chili avec 20% ou l’Ecosse (6%). Le gouvernement norvégien vient enfin d’admettre que ses saumons -exportés en grande quantité- peuvent nuire à la santé humaine.  C’est une étude scientifique norvégienne, indéniable, menée par le Dr Anne-Lise Bjorke Monsen du laboratoire de biochimie de Bergen qui a montré définitivement ce que beaucoup de scientifiques internationaux dénonçaient déjà : « les polluants retrouvés dans le saumon d’élevage ont une mauvaise influence sur le développement du cerveau, et sont associés à l’autisme, à l’hyperactivité et à la baisse de coefficient intellectuel »[i]. Nous l’écrivions il y a quelques mois, dans notre article sur «Le saumon soigné aux pesticides», les saumons élevés dans les grandes fermes norvégiennes (et dans d’autres pays probablement…) sont soumis à de telles conditions qu’ils développent des maladies et sont soignés avec des pesticides notamment le Diflubenzuron, un insecticide interdit d’utilisation par l’ Union Européenne car hautement toxique pour les organismes marins. La chaire si rose des saumons (colorée par des colorants artificiels dont est imprégnée l’alimentation des saumons) contient également des polluants comme de la dioxine ou des hydrocarbures.  A priori, les antibiotiques ne seraient plus utilisés pour combattre les maladies infectieuses mais rien n’est moins sûr. Ils favorisaient aussi la prise de poids des poissons. Les jeunes saumons sont désormais vaccinés avant d’être transférés en mer. Depuis plusieurs années le saumon norvégien était sujet à polémique. Dès 2006, la Russie en avait  interdit l’importation malgré les récriminations du gouvernement norvégien. En effet, l’économie norvégienne est très dépendante du saumon. 80% du saumon consommé en France provient de Norvège et ce poisson rapporte environ 29 milliards de dollar de devises à la Norvège. Mais le gouvernement a été contraint d’avouer finalement qu’il vaut mieux  réduire sa consommation de saumons, voire de la supprimer de l’alimentation des jeunes enfants, des adolescents et des femmes enceintes. Une délicate attention dont le consommateur averti pourra se méfier.

@ 103 tonnes de saumons sauvages pollués importés illégalement en France!

Un documentaire suédois affirme que 103 tonnes de saumons sauvages fortement contaminés à la dioxine (produit toxique hautement cancérigène et dégradant le système immunitaire et nerveux) ont été importés illégalement et distribués en France entre 2011 et 2012. « Le Canard Enchaîné » a relevé cette information (parution du 17 juillet 2013) passée inaperçue dans les grands médias français. La mer Baltique est l’une des plus polluée du monde et depuis trois ans indique le journal satirique, il est interdit de servir au consommateur européen des saumons pêchés dans cette mer poubelle. Mais une dérogation de Bruxelles permet à des pays comme la Finlande, la Suède ou la Lettonie de continuer à vendre ces poissons poison. Les taux de dioxine mesurés  sur ces saumons dépassent de 35 fois la dose maximale autorisée. Impossible de savoir où ont été distribuées ces 103 tonnes de poissons pollués. Le Canard enchaîné ayant interrogé le ministère de l’Agriculture… aucune réponse n’a pu lui être fournie.

@ Les farines animales à nouveau autorisées pour nourrir les poissons

Parallèlement, l’Union Européenne qui avait interdit en 2001 l’utilisation de farines animales dans l’alimentation animale suite au scandale de « la vache folle » (encéphalopathie spongiforme bovine ou ESB)  vient à nouveau de rompre avec cet engagement. Depuis le 1er juin 2013,  la Commission Européenne[ii] autorise à nouveau dans l’alimentation des poissons d’élevage les rebus des carcasses de porcs et de volailles! 12 ans après la catastrophe sanitaire, l’Union Européenne – qui s’est entourée des conseils «d’experts» avant de prendre cette décision très controversée- semble retomber dans ses erreurs et revient sur le principe élémentaire de précaution.

@ Le  saumon « Frankenstein » bientôt dans l’assiette

Les Etats-Unis de leur côté ne sont pas en reste dans la course à la productivité. En effet, créés au Canada (université de Toronto) des saumons OGM également testé en Chine, sont produits industriellement par AquaBounty, une société Américaine du Massasuschetts. En deux fois moins de temps qu’il ne le faudrait vous obtenez un poisson qui ne présente « pas de danger sanitaire pour la population » affirment les autorités sanitaire américaine. En seulement 18 mois contre 30, ce « saumon » génétiquement modifié a doublé de volume et atteint sa maturité. Les autorités américaines et sa  célèbre « Food And Drug Administration (FDA) » devraient bientôt autoriser la vente de ce super poisson transgénique  déjà nommé «  Frankenfish » par les  écologistes. Ce poisson « Frankenstein » est extrêmement vorace et s’il était lâché dans la nature, ce qui en toute probabilité arrivera nécessairement un jour par accident où malveillance, le risque de voir disparaître à terme l’espèce sauvage est réel. La société AquaBounty produit de tels animaux expérimentalement depuis déjà 17 ans et les autorités avaient jusqu’ici toujours refusés une autorisation de vente sur le marché. Pour contrer l’argument des écologistes qui ont peur de voir disparaître l’espèce sauvage, la société Aquabounty se propose de ne produire que des saumons femelles stériles et dans des conditions de sécurité optimum. Cela ressemble – en plus triste- au célèbre film de science fiction « Jurassic Park » de S. Spielberg, où les chercheurs ne produisaient aussi que des femelles dinosaures pour contrôler la prolifération des espèces. Or, il est bien connu que la nature trouve toujours des solutions… On sait par exemple que certains poissons comme le Mérou changent spontanément de sexe avec le temps. Pire pour le consommateur, la mention « OGM » sur les étiquettes ne sera pas obligatoire !  Ainsi le consommateur ne saura pas s’il mange du vrai saumon ou  du monstre…

CS – 26 juin 2013 – Ph TRUCA

Photo : aquaculture-aquablog.blogspot.fr



[i] Voir notamment RTBF.fr du 22 juin 2013, « Le saumon Norvégien est mauvais pour la santé », Laurent Henrard.

[ii] Voir également : « Le Monde.fr »,  « Bruxelles autorise le retour controversé des farines animales » 15/02/2013

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils