Déserts médicaux : faible relance!

ECONOMIE, FOCUS Commentaires fermés sur Déserts médicaux : faible relance! 362

La ministre de la santé Marisol Touraine, tente de relancer son plan contre les déserts médicaux en amplifiant des mesures déjà réalisées et qui n’ont eu de fait que peu d’impact. Les Antilles et la Martinique en particulier n’échappent pas à ce phénomène qui va s’aggraver avec le vieillissement de la population.

La ministre de la santé a annoncé qu’elle renforcerait son programme « Plan Territoire Santé » en passant à l’acte 2 pour lutter contre les déserts médicaux qui fleurissent un peu partout en France hexagonale mais aussi chez nous. Il y en aurait 192 en France hexagonale. Ce phénomène est bien connu dans les DOM-TOM où le manque de médecins généralistes et de chirurgiens- dentistes est préoccupant.

L’acte 1 de ce programme n’a guère séduit les médecins et chirurgiens-dentistes et les déserts médicaux se portent bien- merci. Le désamour s’est rigidifié entre la ministre et les médecins au sujet de sa loi de santé. Le tiers payant généralisé ne passe pas, et ce n’est pas le seul point de désaccord entre les médecins et le ministère de la santé. MariSol Touraine, familièrement appelée MST (comprendre : Maladie Sexuellement Transmissible…) dans le milieu de la santé marque le divorce qui s’est opéré entre ces professionnels et leur ministre de tutelle.

@ Que prévoit l’acte 2 ?

Dans l’acte 2 de son programme « Plan Territoire Santé », la ministre a annoncé que le «numérus clausus» c’est-à-dire le nombre d’étudiant autorisé à poursuivre des études de médecine après le concours de la première année (PACES) serait relevé de 6,4% dans 10 régions de France. Ce genre de mesure ne risque pas de débloquer la situation à court terme car il faut 10 ans pour former un médecin. De plus le numérus clausus qui sélectionne durement les étudiants, a déjà été fortement relevé dès les années 2000 sans beaucoup d’effets sur les déserts médicaux.

Autre mesure dérisoire, Le nombre de médecins généralistes chef de clinique devrait doubler en 2017 passant de 80 à 160. Or, les chefs de clinique exercent surtout à l’hôpital en non en ville…

Le statut de Praticien Territorial de Médecine Général (PTMG) étendu aux spécialistes (PTMA) permettant une garantie de revenus pour les nouveaux médecins installés dans les déserts médicaux ou le Contrat d’Engagement de Service Public (CESP) qui aide financièrement les étudiants en médecine à condition qu’ils s’installent à la fin de leurs études dans ces zones déficitaires, ne séduisent guère. Mais la ministre persiste et signe en doublant  « l’objectif » d’ici 2017 pour les PTMG ou PTMA et en augmentant de 30% l’objectif pour le CESP. Mais là encore il faudra trouver les « clients »qui jusqu’ici n’étaient pas très nombreux à contracter avec l’Etat.

Il y aurait en France quelques 730 maisons de santé selon la ministre, avec l’acte 2 ce nombre serait porté à 1000 en 2017 – toujours en « objectifs ».

@ Aux Antilles-Guyane

Les Antilles-Guyane pourraient être classés entièrement en déserts médicaux, avec des nuances sensibles. La Guyane est de loin le département le plus déficitaire en médecins généralistes et chirurgiens-dentistes devant la Guadeloupe et la Martinique qui sont déjà 20 points en dessous de la moyenne nationale. Au sein même de ces régions certains territoires sont encore plus touchés que d’autres. A la Martinique par exemple, le territoire nord atlantique représente un de ces déserts médicaux les plus déficitaires en médecins généralistes  avec 15 points de moins par rapport à la moyenne régionale!

Or, la Martinique, selon l’INSEE sera le 5ème département le plus âgé en 2030 et les besoins de soins des aînés sont évidemment plus importants. L’ARS ( Agence Régionale de Santé) de la Martinique a étudié le phénomène et souligne le « déficit de médecins généralistes qui génère des difficultés d’accès aux soins ».

Si des mesures plus radicales et plus innovantes ne sont pas prises rapidement et si l’opposition entre la ministre et les professionnels de santé persiste, il y a fort à parier que les déserts médicaux ne se résorberont pas et que les populations auront de plus en plus de difficulté à accéder aux soins. Quant aux Urgences … elles sont déjà débordées.

CS.com

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils