COMMENT BIEN PRENDRE SA TENSION

CARDIO-VASCULAIRE Commentaires fermés sur COMMENT BIEN PRENDRE SA TENSION 1051

Il peut être utile de savoir « prendre sa tension » c’est-à-dire mesurer sa pression artérielle. C’est une donnée importante que le médecin prendra systématiquement en compte dans l’établissement de son diagnostic. Vous pouvez l’aider en réalisant vous-même ce petit examen mais pas n’importe comment…

@ Les Bonnes conditions

De nombreux appareils portatifs sont en vente pour vous permettre de mesurer votre pression artérielle. Cela permet de réaliser une automesure. Dans ce cas plus d’effet « blouse blanche » dont on sait qu’il influe sur le résultat de la mesure indépendamment des professionnels de santé. Tous les appareils n’ont cependant pas la même qualité et il est bon de vérifier avant d’acheter si l’appareil convoité est conforme et agréé par l’Afssaps, (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) cliquer sur ce lien liste des autotensiomètres de poignets. L’automesure peut être réalisée au niveau du bras ou du poignet.  Enfin une seule mesure n’est pas significative pour vérifier la tension artérielle habituelle d’une personne, ce n’est qu’un instantané. En effet la pression artérielle d’un individu varie considérablement au cours d’une journée.

Pour réaliser une bonne mesure plusieurs facteurs sont nécessaires :

1-      La personne qui réalise cette mesure doit être détendue, assise confortablement ou allongée.

2-      Ne pas mesurer sa tension après un effort physique (même minime), un choc émotionnel ou un stress.

3-       Avec un appareil de poignet (cas le plus courant chez les particuliers) il est recommandé de prendre la mesure le bras replié sur la poitrine.

@ Bras droit ou bras gauche ?

Souvent le bras gauche … est préféré le cœur étant situé plus à gauche mais ce n’est pas une obligation – vous avez le choix. Souvent pour confirmer ou infirmer une mesure le médecin ou l’infirmière vérifiera sur l’autre bras les résultats affichés.

@ La règle de 3

Rappelons une notion simple :  le cœur est un muscle creux qui fonctionne en deux temps, contraction puis relâchement. L’appareil vous donnera deux chiffres. Le premier est celui de la pression systolique, moment où le cœur est contracté et le second celui de la pression diastolique -moment ou le cœur se relâche. Cette pression mesurée s’exprime en mmHg c’est-à-dire en millimètre de  mercure. Une tension normale évolue autour de 120/80 mmHg (12/8). Au-delà de 140/90 mmHg (14/9) on soupçonnera une hypertension artérielle mais plusieurs mesures doivent être réalisées pour établir ce diagnostic.

Les cardiologues ont établi un protocole consensuel qui permet une autosurveillance adéquate de la pression artérielle. Ce protocole suit une règle de trois:

3 mesures le matin entre le lever et le petit déjeuner.

3 mesures le soir entre le dîner et  le coucher.

3 jours de suite.

Il est utile de relever chacune des mesures sur un carnet. Si ces mesures répétées dépassent régulièrement les seuils 140/90 (l’un ou l’autre ou les deux) il est nécessaire de consulter son médecin. L’hypertension ne présente pas nécessairement des signes cliniques. Des bourdonnements d’oreille, un mal de tête répété, ou la vision de  « mouches volantes » peuvent alerter, mais quelque fois l’hypertension reste longtemps cachée.  Cependant elle agit fortement sur les vaisseaux et les organes nobles comme le cœur, les reins ou le cerveau.

CS- CM màj sept 2013

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils