BRAIN : POUR EXPLORER LE CERVEAU

RECHERCHE Commentaires fermés sur BRAIN : POUR EXPLORER LE CERVEAU 18
le Président Obama et le programme BRAIN

Le Président Obama et le programme BRAIN

Le Président Obama lance un programme ambitieux de recherche. Il ne s’agit pas de retourner sur la lune où d’aller sur mars mais de mieux connaître une terre inconnue :  le cerveau humain.

@ Renouer avec les grands programmes de recherche

Avec ce projet c’est un retour aux grandes valeurs humanitaires qui s’engage. Sur les traces de son prédécesseur J. F Kennedy, le 44ème Président des Etats Unis, Barack Obama n’a plus la tête dans les étoiles mais les pieds sur terre et lance un programme ambitieux pour mieux connaître le fonctionnement du cerveau humain. Dénommé « BRAIN » (en français : cerveau) pour : « Brain Research through Advancing Innovative Neurotechnologies », ce programme doté de 100 millions de dollar de fonds fédéraux est un des grands défis du 21ème siècle. Il se situe dans la continuité des grands programmes sur la connaissance de l’homme comme le fut dans les années 90 celui du génome Humain. En 2003 en effet le séquençage complet de l’ADN des 23 chromosomes humains fut achevé et rassemblé dans une base de données pour l’humanité. Le but du projet BRAIN est en particulier de cartographier complètement l’activité cérébrale. Toutes les technologies actuelles y compris les nanosciences (sciences de l’infiniment petit : ndlr) seront sollicités pour définir les structures du cerveau.

@ 10 ans pour savoir

Prévu sur une période de 10 ans ce programme devrait nous en apprendre plus sur ce mystérieux organe siège de notre conscience dont on ne sait toujours pas ce qu’elle est ! Mais surtout avec ces recherches on espère enfin mieux connaître – pour les  combattre-  les maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson, d’Alzheimer ou ouvrir la voie à de nouveaux traitements des maladies mentales. Les découvertes que l’on espère, pourraient faire évoluer non seulement nos connaissances sur les maladies mais également sur nos comportements et notre société. Ainsi il semble  possible de trouver des applications techniques dans le domaine de l’intelligence artificielle ouvrant des voies encore inexplorées pour développer des robots ou ordinateurs « intelligents ».

@ Des coupes claires

Hélas, les ressources – mêmes aux Etats Unis- ne sont pas illimitées et pour conduire ce projet d’autres programmes  subiront des coupes claires. Des travaux déjà engagés sur la maladie d’Alzheimer ou le cancer, seront freinés,  voir annulés, pour permettre de concentrer les moyens sur BRAIN ce qui n’est pas du goût de tout le monde scientifique jugeant sans doute ce projet trop ambitieux ou trop incertains.

@ Des risques énormes

Avec de tels travaux ne risque t-on pas d’ouvrir une aire de manipulation scientifique de l’individu et au-delà des masses. BRAIN ne risque t-il pas d’aboutir à une mise en équation de l’être humain et de rapprocher science et philosophie? Depuis des décennies le marketing s’intéresse aux réactions humaines et à ce qui motive l’acte d’achat. Les firmes  industrielles se sont déjà rapprochées des chercheurs en neurosciences et financent leurs travaux pour mieux connaître le comportement des consommateurs.  Si le cerveau dévoilait certains de ses secret on peut imaginer  débusquer l’irrationnel humain qui contrarie toute la logique et déroute les scientifiques et industriels.  Mais peut être pourra t –on aussi  mieux définir  les sentiments comme l’amour, la compassion ou la haine. On peut aussi imaginer donner aux industriels, aux gouvernements ou aux armées des moyens nouveau pour contrôler et manipuler l’individu ou plus encore nos sociétés humaines. Comme c’est souvent avec ces grands projets scientifiques de recherche on peut trouver le meilleur ; mais aussi le pire…

CS – Ph TRUCA – 9 avril 2013

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M

Rechercher

Retour en haut