Mangeriez-vous de la viande synthétique ?

CONSOMMATION, FOCUS Commentaires fermés sur Mangeriez-vous de la viande synthétique ? 208

La Recherche n’a pas fini de nous surprendre. La très puissante industrie agroalimentaire ne recule devient rien quand il s’agit d’anticiper des bénéfices quitte à mimer la nature jusque dans son intimité. Fabriquer en laboratoire des steaks qui ont l’apparence la couleur et le goût du vrai n’est plus de  la science fiction.

Mais jusqu’où iront-ils ? A partir de quelques cellules souches de vaches les chercheurs de l’université de Maastricht (Pays Bas) ont réussi l’exploit de  créer en laboratoire un burger. On pourrait se poser la question  mais pourquoi faire ?  S’agit-il de réaliser l’idée « géniale » de savants fous, de montrer les capacités actuelles de la science ou de répondre à un problème d’alimentation qui pourrait advenir ? Il y a peut-être un peu de tout cela dans ce projet.

@ Le boom des « biotech »

Les connaissances actuelles en biologie permettent d’envisager un monde des plus extraordinaires. Les « biotech », comprenez entreprises de biotechnologies, ont aujourd’hui le vent en poupe car la technologie du vivant a énormément évolué ces dernières décennies et ouvre des perspectives inimaginables. La création de nouveaux modèles animaux comme les saumons OGM dont la croissance et trois fois plus rapide que les espèces sauvages est arrivé aujourd’hui au point de commercialisation. Dans de nombreux laboratoires du monde entier des imprimantes 3D sculptent déjà qui des doigts des oreilles ou des nez avec des tissus vivants. Les chercheurs imaginent même qu’il sera possible de créer des organes artificiels plus évolués encore comme un rein ou un cœur pour le greffer sur un patient atteint d’insuffisance rénale ou cardiaque. Les dons d’organes seront alors inutiles et le marché est énorme. Les biotechs ne s’arrêtent pas là. Elles anticipent les problèmes d’alimentation. Si la croissance de la population mondiale continue à se développer au rythme actuel, le problème de la nourriture pour tous pourrait se poser dans quelques années. Selon L’Organisation des Nation Unis (ONU) nous étions 7 milliards au 31 octobre 2014 (estimation calculée) et la population s’accroîtrait chaque jour de quelques 250.000 individus. Nous pourrions dépasser le cap des 10 milliards à la fin des années 2050 selon les projections de cette institution. Comment nourrir alors tout le monde alors que les protéines animales se raréfient avec la surexploitation des océans, l’épuisement des ressources halieutiques et des rendements de plus en plus tendus de l’agriculture intensive? Créé un steak artificiel à partir de quasiment rien quelle merveilleuse idée (de chercheur) ! Et quelles fantastiques perspectives pour l’industrie agroalimentaire !

@ Bye-bye les abattoirs, bonjour les laboratoires!

Le premier burger cuisiné avec cette « viande » expérimentale a déjà été dégustée en août 2013 par quelques heureux élus plutôt satisfait de leur invention. Seulement voilà, est-ce que le consommateur lui, est prêt à franchir le pas ? Pas sûr  – pour l’instant. Qu’à cela ne tienne ! L’imagination de nos communicants est à l’œuvre avec des arguments de poids ! Vous pourriez bientôt entendre parler de « Clean food »  (alimentation propre) pour vous préparer à l’arrivée sur les marchés de tels aliments. Tout sera sous contrôle. Plus de mauvaises surprises avec des bactéries pathogènes, des substitutions ou des mélanges de viandes d’origines et d’animaux différents, tout sera parfait, sécurisé, aseptisé. Autre argument de vente et non des moindre : la suppression de la souffrance animale.  Jusqu’ici les industriels s’en sont fort bien accommodés mais cela pourrait changer. Il n’y aura plus besoin de tuer des animaux pour avoir de la viande. Cet argument pourrait influencer le consommateur sensible.  Avec la « Clean food » fini l’abattoir et bonjour le laboratoire! Et puis songez, on utilisera ainsi moins de terres agricoles. Adieu veaux, vaches et moutons gambadant dans les prés.

Mais il y a (encore) un petit problème…  Si la texture de cette viande artificielle n’est pas tout à fait au point ce qui ne devrait pas tarder à s’arranger, le coût de production en revanche lui, est phénoménal.  Le burger artificiel revient aujourd’hui  à 250.000 euros… nos éleveurs ont encore un peu de temps devant eux avant de se reconvertir.

C.S .com

Crédit photo REUTERS/ David Parry/ pool – La Tribune.

Les articles liés

© CARAIBESANTE.COM 2014 ASSOCIATION ALLIANCE MEDICALE
Réalisation et Production S.M
HONConduct163919
CE SITE RESPECTE LA CHARTE HONCODE.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Que signifie le respecte de la charte HONcode  La charte HONcode.
Vérifiez ici notre Certificat de conformité.

Retour en haut

Aller à la barre d’outils